Fin août a signifié pour moi une grosse rentrée. J’ai passé le mois de septembre loin des miens, loin de ce blog, loin d’Internet en général. Mon téléphone me servant exclusivement à téléphoner ou envoyer des SMS, la majeure partie pour le boulot.

J’ai donc lu de loin les commentaires qu’on me postait, sans y répondre. Il en va de même pour les mails, où je n’ai traité que les plus importants. Aujourd’hui, je dois encore répondre à la plupart. J’ai passé plus d’un mois loin d’internet, sans lire ou très peu les blogs que je suis, sans m’impliquer dans quoi que ce soit, sans écrire.

Est-ce que ça m’a manqué ? Pas tant que ça. Je n’ai pas la sensation d’avoir loupé une révolution numérique, ou que mon blog soit tombé en morceaux. Le serveur maison est toujours debout, après 6 semaines sans y toucher : Rien de nouveau sous le soleil.

À présent, je me permets de continuer cette pause. Je vais me remettre tout doucement à écrire, mais j’ai envie de faire. Cascador m’a sollicité il y a quelques mois pour un site du libre, force est de constater que je n’avance pas comme je le souhaiterai. Plutôt que de repousser éternellement, je vais m’y coller, avant d’attaquer autre chose. Ce n’est pas une plaie, au contraire, mais ces derniers mois ont été tellement enrichissants que je me suis éparpillé dans des tas de domaines et de projets.
Il est temps de se recentrer, et particulièrement sur les choses les plus importantes : J’ai besoin de me reposer, voir mes gosses, profiter de ma famille, entretenir la maison, préparer l’hiver (l’hiver vient). Je vais entamer ma seconde rentrée, celle de mes proches, que j’ai quitté avant la rentrée scolaire.
Niveau boulot j’ai donné, je vais pouvoir repartir sur un rythme moins dense (je faisais mes 35h sur 2 jours, ça commence à causer), reprendre un train de vie plus classique, me remettre au code, à mon rythme.

Ce billet ne signifie pas du tout la fin de ce blog, mais au contraire les raisons pour lesquelles je me suis absenté, et pour lesquelles je serai moins présent. J’ai quelques billets en réserve, que je publierai plus tard. En attendant, bonne semaine !