Sortons la tête de la technique pour des choses un peu plus terre à terre.

Depuis quelques mois, nous nous renseignons avec ma femme pour devenir famille d’accueil pour chats abandonnés.
J’ai une maison avec un grand jardin clôturé, autant qu’il ne profite pas qu’à mes 2 chiens, inoffensifs.

Le principe dans l’absolu, et c’est ce qu’on nous vend, c’est que c’est très simple. Si un chat est retrouvé par l’association dont je tairai le nom, ils essayent de le placer dans une famille d’accueil, le temps qu’un futur heureux propriétaire souhaite adopter ce chat.
Si le chat est adopté, alors il y a de fortes chances qu’on vous en refile un autre, jusqu’à ce qu’il ne se fasse adopter, et rebelote.

Dans les faits, les chats peuvent rester plusieurs semaines à plusieurs mois en famille d’accueil. Ce sont généralement les chats adultes, les chatons partant logiquement plus rapidement.

Nous prenons donc contact avec l’association après mûre réflexion. J’ai 2 chiens, 2 gosses, pas envie de regretter ce choix quelques semaines après.
Une femme passe dans les jours qui suit, pour appréhender un peu l’habitation.

Je pense avoir un très bon ‘dossier’ : Grande maison, garage de 120m², terrain de 2400 tout clôturé, les baies vitrées ouvertes toute la journée, 2 chiens adorables, un gamin qui me réclame un chat depuis qu’il sait parler et qu’il en a vu un chez sa grand-mère, nous adorons les animaux, …Bref, le paradis pour une bête selon moi.

Durant la visite, elle confie que les familles d’accueil se font rares. Je ne suis pas étonné : Sur Internet, alors que ça ne demande pas de moyens, juste du temps, les bénévoles se font déjà rares. Alors quand il faut mettre la main à la poche ou donner de soi.. Mais au moins, dans ce cas présent, les quelques généreux ne se livrent pas une guerre de clans, c’est déjà ça.

Quelques jours après, le verdict tombe. C’est d’accord. En creusant un peu, on apprend que le jardin a joué un peu en notre défaveur, plus que les chiens.. Mais si eux ont eu réponses à leurs questions, pas nous :

  • Ma femme demande si après quelques jours d’acclimatation, il est possible de le laisser sortir. Non. Même après des mois à la maison, c’est non, le chat doit être enfermé.
  • Nous partons régulièrement en week-end, est-il possible de l’emmener ? Non plus, il nous faudra le faire garder en pension, à nos frais.

Nous nous étonnons alors. Pourquoi ne pas laisser vivre le chat ? L’enfermer alors que nous sommes là, ne pas l’emmener le week-end à la mer ?
Tout simplement parce que les chats ne doivent pas s’habituer. Tout comme il faut éviter de s’attacher, aussi bien pour l’animal que pour nous, il faut l’apprendre à vivre en appartement, cloisonné. Ne pas sortir, à la limite de ne pas jouer non plus, bref : Un chat d’appartement, une peluche pour vieux.

Désolé, ça ne sera pas pour moi. Devoir s’enfermer, enfermer un animal et donc, devenir le videur intérieur de la maison, du personne ne sort, je ne peux pas.
Je ne m’étonnerai plus du manque de familles d’accueil dorénavant…